Futurs non
conformes. #1 Mythologies

World Brain

Stéphane Degoutin & Gwenola Wagon

URL de l’œuvre
http://worldbrain.arte.tv/

World Brain décrit le réseau planétaire qui nous englobe et propose des outils théoriques pour le comprendre. Le site interactif se présente comme une base de ressources en ligne pour se repérer à l’intérieur du cerveau mondial. Il est à la fois documentaire, fiction et manuel.

Dans sa version en ligne, le film est quant à lui délinéarisé et réparti par séquences dans un espace cartographique. C’est un essai transmédia dans lequel les réalisateurs Gwenola Wagon et Stéphane Degoutin « fabriquent une réalité », celle d’une communauté de chercheurs partie en forêt réfléchir sur l’intelligence collective, tout en documentant le fantasme d’un cerveau mondial, incarné aujourd’hui par Internet. Il traite de l’architecture des data centers, de l’intelligence collective des chatons, du trading à haute fréquence, de la survie dans la forêt à l’ère de Wikipédia, du bricolage de rats transhumanistes…

World Brain propose une plongée à l’intérieur des lieux physiques par lesquels transite le réseau internet. Le film adopte le point de vue des données. Le spectateur y voit le monde comme s’il était une information, traversant la planète de manière quasi instantanée, recopiée à l’infini, ou au contraire stockée dans des lieux maintenus secrets. À cette exploration se superpose une enquête sur les utopies et les idéologies liées à l’émergence d’une intelligence collective et à l’hypothèse d’un cerveau mondial.

Cette entrée a été publiée dans Futurs non-conformes. #1 Mythologies. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

FutursNonConformes_WorldBrain_OK

Les projets de Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon interrogent des expériences de modes de vie alternatifs post-internet (Sharing Life, Laboratoire de schizophrénie contrôlée), le travail et sa mutation en poudre (Stockorama, Cyborgs dans la brume), les lieux d’internet (Globodrome, Le Terrier, World Brain, La Société nuage 1 et 2), les images d’une guerre solubles dans les danses de clips et de caméras embarquées (Dance Party in Iraq, War), la ville et ses potentiels (Voyages immobiles, Architecture potentielle, Moilesulaz échelle 1, Musée du terrorisme).
Stéphane Degoutin est artiste, écrivain, chercheur, né à Toronto (Canada) et vit et travaille à Paris. Il enseigne également à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Gwenola Wagon est artiste et maître de conférences dans le département arts plastiques de l’Université de Paris 8.

Stéphane Degoutin and Gwenola Wagon’s projects deal with such ideas as alternative, post-internet lifestyles (Sharing Life, Laboratoire de schizophrénie contrôlée), work and its mutation into powder (Stockorama, Cyborgs dans la brume), places in relation with Internet (Globodrome, Le Terrier, World Brain, La Société nuage 1 et 2), images of war that disappear amongst a ballet of video clips and onboard cameras (Dance Party in Iraq, War) and different possible futures for towns (Voyages immobiles, Architecture potentielle, Moilesulaz échelle 1, Musée du terrorisme).
Stéphane Degoutin is an artist, writer and researcher. He was born in Toronto (Canada) and now lives and works in Paris, where he also teaches at the École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Gwenola Wagon is an artist and a lecturer at Paris 8 University’s visual arts department.

World Brain

World Brain describes the planetary network that surrounds us and provides theoretical tools to understand it. The interactive website is an online resource centre for finding one’s way around the world brain: it is a documentary, a work of fiction and a how-to handbook.

The online version of the film is non-linear and divided into sequences in a map-like presentation. It is a transmedia essay in which its directors, Gwenola Wagon and Stéphane Degoutin « manufacture a new reality », one in which a community of scientists set off into the forest to reflect on collective intelligence, whilst documenting the fantasy of a world brain embodied today by the Internet. It deals with the architecture of data centres, of the collective intelligence of kittens, high-frequency trading, how to survive in the forest in the Wikipedia era and tinkering with transhuman rats…

World Brain provides an opportunity to discover from the inside the physical places through which the Internet network passes. It is filmed from the viewpoint of the data: the spectator sees the world as if he/she were a piece of information, crossing the planet almost instantaneously, being infinitely copied or, on the contrary, stocked in places kept secret. Above and beyond the exploration, the film proposes an investigation into the utopias and ideologies in relation with the emergence of a form of collective intelligence and the hypothesis of a world brain.