Erreur d'impression

ToSS

Mez Breeze

URL de l’œuvre
http://pastebin.com/Ht15BFFN

Nous sommes loin d’avoir pleinement mesuré la part des logiciels dans nos pratiques quotidiennes de lecture et d’écriture. Par-delà le code de programmation invisible et ses mécanismes, nous acceptons aveuglément d’infâmes « Conditions et Prestations » chaque fois que nous installons ou lançons un logiciel. Mez Breeze est une net-artiste reconnue qui, en combinant langage, logiciels et réseaux, a créé un outil unique et complexe pour écrire des pièces dans son propre langage hybride, le « mezangelle ». Dans ToSS (« Terms of Service Static »), elle reprend des extraits de Conditions d’Utilisation/Conditions et Prestations de plusieurs portails institutionnels d’accès à des données numériques pour créer une pièce littéraire de forme identique, mais en exposant avec ironie les limites d’utilisation d’un logiciel imaginaire baptisé « FacePalm ». Le texte qui décrit ces limites s’ingénie à tourmenter l’utilisateur, enchevêtre et décline les mots et la ponctuation pour produire peu à peu une sensation de familiarité et de malaise. Entre les lignes se lit en fait l’anéantissement de toute vie privée et le pouvoir extrême de la rétention des données. Le texte est publié sur Pastebin, un outil servant à partager publiquement des éléments de code de programmation, de sorte que cette pièce devient un geste politique vigoureux, une alliance parfaite entre forme et fonction (numérique).

Cette entrée a été publiée dans Erreur d'impression. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

Mez Breeze,  Introduction to FacePalm’s ToSS. © Attribution-ShareAlike

Mez Breeze, Introduction to FacePalm’s ToSS. © Attribution-ShareAlike

We’re still far from being fully aware of the software part of our daily reading and writing practice. Beyond the invisible programming code and its mechanisms, we’re blindly agreeing on the infamous « Terms and Services » every time we install or start to use a software. Mez Breeze is a celebrated net.artist combining language, software and networks as a single complex tool writing pieces in her own hybrid language, called « mezangelle ». In ToSS (meaning « Terms of Service Static ») she’s using extracts from several Terms and Conditions/Terms and Services of corporate-based digital data gatekeepers to create a literary piece in the same form, but sarcastically describing the boundaries set to use an imaginary software called « FacePalm ». The text progress describing those boundaries in a sophisticated harassment of the user, expressed intersecting and declining words and punctuation, with a progressively emerging sense of familiarity and uneasiness. In fact the demolition of any kind of privacy and the estreme power of data retention is flowing between the lines. The text is published on Pastebin, a tool used to publicly share chunks of programming code, so the piece becomes a vigorous political gesture, perfectly embedding form and (digital) function.

Mez Breeze

« Personne depuis James Joyce ne s’était livré à une exploration aussi créative des diverses strates de la signification linguistique dimensionnelle que l’écrivain/artiste Mez Breeze. » (Séamas Cain à la conférence internationale de l’ICIS en 2012). L’impact des inégalables
« codewurks » de Mez a été comparé à celui des œuvres de Shakespeare, James Joyce, Emily Dickinson et Larry Wall. Elle a reçu notamment le VIF Prize 2001 [Allemagne], le prix de l’artiste de l’année 2001 du JavaMuseum [Allemagne] et le Newcastle New Poetry Prize 2002 [Australie]. Elle a remporté le Site Specific Index Page Competition 2006 [Italie] et été co-lauréate de la Burton Wonderland Gallery 2010 [dirigée par Tim Burton]. Mez a également été nommée pour le Vilém Flusser Theory Award 2011 au titre de sa série d’articles
« Social Tesseracting » et co-nommée dans la catégorie Graphisme (pour le jeu de réalité de synthèse #PRISOM) des Digital Humanities Awards 2013. Mez est également directrice de la création de @MezBreezeDesign, experte en réalité augmentée et journaliste technologique et culturelle.

« Not since the work of James Joyce has any one person so creatively explored layers upon layers of dimensional linguistic meaning as the writer/artist Mez Breeze » (Séamas Cain at the 2012 International Conference of ICIS). The impact of Mez’s unique « codewurks » has been equated with that of Shakespeare, James Joyce, Emily Dickinson, and Larry Wall. Her awards include the 2001 VIF Prize [Germany], the JavaMuseum Artist Of The Year 2001 [Germany], 2002 Newcastle New Media Poetry Prize [Australia], winner of the 2006 Site Specific Index Page Competition [Italy] and Burton Wonderland Gallery Co-Winner 2010 [judged by Tim Burton]. Mez was also a Vilém Flusser Theory Award 2011 nominee for her article set « Social Tesseracting », and was co-nominated in the graphics category (for the synthetic reality game #PRISOM) in the 2013 Digital Humanities Awards. Mez is also the Creative Director of @MezBreezeDesign, an Augmented Reality Scholar and Technology and Culture Journalist.

Suivre l’artiste
http://en.wikipedia.org/wiki/Mez_Breeze