Futurs non
conformes. #1 Mythologies

The Future, as Foretold in the Past

Les ressources de la science fiction sont aujourd’hui exploitées comme un réservoir à imaginaires par le monde des start-ups. La philosophe Isabelle Stengers propose d’ailleurs d’envisager la science fiction comme une forme prospective des sciences humaines : « Et si la littérature de science-fiction désignait (entre autres) ce que les sciences humaines s’interdisent, au nom du sérieux scientifique : envisager le présent à partir des possibles dont il est porteur ? Et si les écrivains de science-fiction faisaient exister, à chaque époque, les mondes auxquels nos imaginations peuvent donner consistance ? »

Giorgia Lupi a précisément souhaité visualiser la longue histoire du futur tel qu’il a été prédit ou redouté dans les ouvrages d’anticipation, qu’elle propose ici sous la forme d’une frise chronologique présentant les scénarios avérés, abandonnés ou restant à confirmer. Cette visualisation est construite sur un axe horizontal principal représentant une ligne de temps des événements. L’axe horizontal est dédié à l’année où le livre annonçant l’événement a été publié. Sur la moitié inférieure de la visualisation se trouvent les citations originales.

Cette pièce a ensuite été augmentée de nouvelles couches d’analyse, à savoir si les principales typologies d’événements prédits sont essentiellement sociaux, scientifiques, technologiques ou politiques ; mais aussi le genre du livre en question ; et enfin une répartition des événements en positifs, neutres ou négatifs. Pour finir, la bonne nouvelle est qu’en 802 701 le monde existera toujours !

Cette entrée a été publiée dans Futurs non-conformes. #1 Mythologies. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

FutursNonConformes_TheFutureAs_OK

Giorgia Lupi est designeuse de l’information. Son travail en visualisation de l’information traverse fréquemment la fracture entre numérique et impression, explorant des modèles visuels et métaphores pour représenter des histoires denses et riches orientées par les données. Après l’obtention de son diplôme en architecture à l’Université de Ferrare en 2006, elle a été impliquée dans des projets multidisciplinaires utilisant la conception et la visualisation des données pour transmettre des systèmes complexes d’information. Elle est co-fondatrice et directrice du design chez Accurate, une société de recherche, de conception et d’innovation axée sur les données, basée à Milan et à New York.

Giorgia Lupi is an information designer. Her work in information visualization frequently crosses the divide between digital and print, exploring visual models and metaphors to represent dense and rich data-driven stories. After graduating in Architecture at Ferrara University in 2006 she has been involved in multidisciplinary projects on the information, technology and interaction design fields, using design and data visualization to convey complex systems of information. She is co-founder and design director at Accurat, a data-driven research, design and innovation firm based in Milan and New York.

http://giorgialupi.com/about/

The Future, as Foretold in the Past

Today science fiction provides a reservoir of new ideas for start-ups. The philosopher Isabelle Stengers actually suggests we envisage science fiction as a ‘prospective’ form of the social sciences: “And what if works of science fiction designated (amongst other things) those things that the social sciences refuse to consider in the name of scientific solemnity: i.e. to envisage the present from the viewpoint of the many possibilities it contains? And what if writers of science fiction brought into existence, at each given period, the worlds that our imaginations can give consistence to?”

And such considerations led Giorgia Lupi to try and to visualise the long history of the future as it was predicted or feared in works set in the future. Here she depicts the future as a timeline presenting the scenarios that have come true, those which are no longer possible and those for which we still have to wait and see. The horizontal axis represents a timeline along which the events are organised chronologically according to the year they are supposed to happen. The vertical axis indicates the year the corresponding novel was published and the bottom half of the schema provides an explanation of the event.

Further layers of analysis have been added which categorise the type of predicted events, i.e. are they primarily social, scientific, technological or political; the genre of the book in question; and finally whether the events are positive, neutral and negative. The good news is that the world will still exist in 802,701!