Futurs non
conformes. #1 Mythologies

Planète Laboratoire

Bureau d’études, Ewen Chardronnet

URL de l’œuvre
http://laboratoryplanet.org

« Depuis la Seconde guerre mondiale, la planète se transforme progressivement en laboratoire à l’échelle 1. Le vieux modèle de « planète usine » a laissé la place au modèle de la « planète laboratoire » ou planète capturée, une planète devenue capitale, mise au travail, c’est-à-dire rendue étrangère à elle-même ou encore gérée comme une entreprise innovante.

Objets de ce laboratoire, pouvons-nous également en être les sujets ? Pouvons-nous nous réapproprier cette immense machine qui se développe aujourd’hui selon sa dynamique propre, devenue autonome ? Pouvons-nous réorienter le destin et les orientations de ce laboratoire ? »

Le numéro 5 de la Planète Laboratoire visera à apporter un autre éclairage sur la catastrophe en cours. Ce numéro envisage notamment la dévastation de la Terre en vue de son abandon futur comme un symptôme du capitalisme « alien ». Alien serait ici celui qui sortirait de son origine terrestre pour devenir autre, se donner d’autres corps, d’autres futurs. Il serait issu de l’action d’une puissance qui au nom d’un destin cosmique de l’humanité en progrès, s’emploierait à redéfinir sinon à se libérer de la co-évolution terrestre des humains et des non-humains pour quitter la Terre et partir dans l’espace.

Cette entrée a été publiée dans Futurs non-conformes. #1 Mythologies. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

FutursNonConformes_PlaneteLaboratoire_OK

Projet produit avec le soutien du Jeu de Paume

Le journal La Planète Laboratoire a été créé en 2007 à l’initiative de Ewen Chardronnet et du groupe d’artistes Bureau d’études qui en ont assumé ensemble la responsabilité éditoriale depuis lors. Publication dépendant d’opportunités de financement, quatre numéros ont été publiés jusqu’à présent en 2007, 2008, 2009 et 2011, avec des tirages mixtes de 5 000 copies en langue française et 5 000 en langue anglaise. Les numéros sont librement téléchargeables sur le site Internet. La diffusion a été effectuée par les réseaux de soutien ou lors d’évènements culturels ou militants ou encore d’intervention dans le cadre d’universités.

PRÉCÉDENTS NUMÉROS
Numéro 1 • Pourquoi travaillons nous à notre obsolescence ? (2007)
Numéro 2 • Il n’est nul besoin d’espérer pour entreprendre (2008)
Numéro 3 • La Planète laboratoire ou la phase terminale du nihilisme (2009)
Numéro 4 • La Conquête de la Terre par les ordinateurs (2011)

Léonore Bonacini et Xavier Fourt, artistes basés à Paris forment le duo Bureau d’études. Depuis plusieurs années, le collectif français produit des cartographies des systèmes politiques, économiques et sociaux contemporains. L’analyse visuelle du capitalisme transnational est basée sur une recherche approfondie et est généralement présentée sous forme de peintures murales de grandes dimensions.
Ewen Chardronnet est un artiste, auteur et commissaire d’exposition base à Paris. Au cours des dernières années, il a participé à des projets axés sur les systèmes d’information et les tactiques médiatiques, et été engagé dans différents travaux de collaboration tels que l’Association des Astronautes Autonomes, Makrolab, Acoustic Space Lab et World-Information.Org. Ses travaux récents portent sur les ondes électromagnétiques liées aux œuvres d’art et réalisés en collaboration avec le collectif Spectral Investigations et la revue Planète Laboratoire. Il est actuellement commissaire pour le festival de la ville numérique en région parisienne, Futur (s) en Seine.

The Laboratory Planet is a periodical created by Ewen Chardronnet and the Bureau d’études artist’s group in 2007. Since this date, they have shared the task of editing it. As its publication is dependent on available funding, only four further issues have been published to date (2008, 2009 and 2011) with a print run of 5,000 copies in English and a further 5,000 in French. All 5 issues are free to download from the website. The periodical is distributed via a network of supporters, during cultural or activist events or when speaking at or organising events in universities.

PREVIOUS ISSUES
Issue 1 • Why are we working to our own obsolescence? (2007)
Issue 2 • Hope is not needed to act (2008)
Issue 3 • The laboratory planet or the terminal phase of nihilism (2009)
Issue 4 • The conquest of Earth by the computers (2011)

The Paris-based artists Léonore Bonaccini and Xavier Fourt form the artist-duo Bureau d´études. For the last several years, the French Group has been producing cartographies of contemporary political, social and economic systems. The visual analysis of transnational capitalism is based on extensive research and usually is presented in the form of large-sized murals.
Ewen Chardronnet is an author, artist and curator based in Paris. In the past years Ewen has been active with projects focusing on information systems and tactical media, and engaged in various collaborative works such as the Association of Autonomous Astronauts, Makrolab, Acoustic Space Lab and World-Information.Org. His recent works include electromagnetic waves related artworks with the Spectral Investigations Collective and the journal « The Laboratory Planet ». He’s currently curator for the digital city festival in Paris’ region, Futur(s) en Seine.

http://bureaudetudes.org/about/
http://www.ewenchardronnet.com/about.html

The Laboratory Planet

http://laboratoryplanet.org
“Since the Second World War, the planet has gradually become a life-sized laboratory. The previous model of the ‘factory planet’ has given way to the ‘laboratory planet’. The planet has been captured, transformed into capital and put to work becoming a stranger to itself in the process, or being managed like any other innovative company.

We are the laboratory subjects, but can we somehow regain possession of this immense, autonomous machine that has now taken on a momentum of its own? Can we change the destiny and the choices of this laboratory?”

The 5th issue of The Laboratory Planet will aim to shed a different light on the current catastrophe. It will notably envisage the devastation of the Earth as being part of the preparation to abandon it in the future, as a symptom of alien capitalism. The term ‘alien’ here refers to someone who leaves behind his/her terrestrial origins to become ‘other’, to adopt other corporal forms and experience other futures. This new ‘alien’ would be the result of the actions of a powerful force which, in the name of humanity’s cosmic destiny, would strive to either redefine evolution, or set itself free from human and non-human co-evolution on Earth by leaving our planet behind and heading off into space.