Futurs non
conformes #3

Magnetoceptia

Patrizia Ruthensteiner & Dewi de Vree

URL de l’œuvre
https://vimeo.com/149787566

Magnetoceptia est une série de performances et d’installations dans lesquelles des costumes composés d’antennes faits maison captent les champs électromagnétiques et d’autres phénomènes invisibles essentiellement produits par l’homme afin de les rendre audibles par le biais d’une amplification électronique. Cette série est une exploration au sein de différents environnements et de paysages urbains afin d’en révéler certains phénomènes physiques imperceptibles à l’œil nu. Magnetoceptia propose ainsi une extension de nos sens primaires, permettant une perception active de notre environnement électromagnétique modulée par les mouvements et les déplacements de l’interprète.

Cette entrée a été publiée dans Futurs non-conformes #3. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

Crédits de l’image : Patrizia Ruthensteiner & Dewi de Vree, Magnetoceptia, 2016

Patrizia Ruthensteiner est une artiste interdisciplinaire viennoise dont le travail est basé sur la conception et la construction de costumes expérimentaux, oscillant entre la performance, l’art sonore, la mode, la mise en scène et l’installation, et contribuant à la reformulation des genres grâce à la création de projets artistiques multi-sensorielles. Elle crée des compositions et des scénarios costumiers interdisciplinaires présentés comme des univers parallèles hybrides en transformation continuelle, dans lesquels les frontières entre subjectivité et forme physique sont poussées jusqu’à l’absurde. En explorant des lieux naturels et abandonnés comme espace de performance elle questionne également les contextes de représentation académiques.
Patrizia Ruthensteiner i(AT) is an interdisciplinary artist from Vienna whose work is based on wearable art and experimental costume design and construction, oscillating between performance, sound art, fashion, stage design and installation, contributing to the reformulation of genres through the creation of multisensorial and boundary-transcending art projects. She creates interdisciplinary costume scenarios and compositions presented as parallel universes of hybrid existences in continuous transformation in which pre-determined valuations of subjectivity and physical form are pushed into absurdity. As natural and abandoned places become the stages and catwalks for those performances the predetermined purpose of common platforms of representation are being redefined constantly.
http://www.patriziaruthensteiner.com

Dewi de Vree est une artiste multimédia néerlandaise dont le travail traite de l’expérience sensuelle des expérimentations physiques. Avec sa pratique des arts visuels et sa fascination pour l’interaction entre l’homme et la machine, elle fabrique différentes machines de traduction, des interfaces sonores, et propose des performances et installations. Elle a entre autres élaboré Elektrolab, une performance sonore basée sur l’électrochimie, Thermokoppel, autre performance sonore live axée cette fois sur la relation entre la température et les propriétés acoustiques du métal, et Ground, une performance audiovisuelle dans laquelle les dessins en graphite sont utilisés comme interface de contrôle pour des instruments électroniques.
Dewi de Vree is a multi-media artist from The Netherlands who deals with the sensual experience of physical experiments. With a background in the visual arts and her fascination for the interaction between man and machine, she’s been making different translating-machines, sound interfaces, performances and installations. Examples of her work include Elektrolab, a sound performance based on electrochemistry, Thermokoppel, a live sound-performance based on the relation between temperature and the acoustic properties of metal, Ground, an audiovisual performance in which graphite drawings are used as a control interface for several electronic instruments.
http://dewidevree.org

Magnetoceptia, 2016

https://vimeo.com/149787566

Magnetoceptia is a series of performances and installations in which self constructed antenna-based costumes pick up electromagnetic fields and other invisible phenomena and make them audible through electronic sound. The project is an investigation on different sonic and material properties of natural environments contrasting with urban landscapes, and a visualization of physical phenomena that primarily appear to be invisible for the human gaze. Extensions of our rudimentary animal senses are being developed to make those phenomena perceivable. The positions and movements of the performers, relative to the space and each other, modulate the experienced sound.