Identités précaires 
Cycle Side Effects

La Barbe au Sénat

La Barbe

2008

URL de l’œuvre
http://www.youtube.com/watch?v=XYAuRcRqcHY

Qu’une épidémie de barbes se propage !

La Barbe est un groupe d’action féministe intervenant dans l’espace public avec des barbes postiches, afin de rendre visible l’absence des femmes dans les lieux où s’exerce le pouvoir. Dans cette vidéo, tournée au Sénat, lors d’un colloque ayant pour thème « Le Parlement, Miroir de la société française », et où seuls des hommes avaient été invités, le groupe sème la confusion parmi les hommes politiques.

Manifeste

Il est temps de remettre le féminisme en selle et de partir à la conquête des territoires du pouvoir sous toutes ses formes.
Effarées par le sexisme dans les médias, excédées par la domination masculine dans la société française, effrayées de voir augmenter les inégalités entre hommes et femmes dans tous les secteurs d’activité, des femmes ont décidé d’investir, barbues, tous les hémicycles, toutes les antichambres, tous les lieux de pouvoir des hommes. Comme ces lieux sont partout, il faut qu’elles soient nombreuses.
Qu’une épidémie de barbes se propage !
Que la barbe des femmes soit le signe de leur volonté de résister à l’hégémonie masculine et de rendre visibles et ridicules toutes les situations d’inégalité entre hommes et femmes.
Que les barbes surgissent partout où les femmes se sentiront écrasées par la domination, par l’exploitation, par le sexisme des hommes.
Que partout où les hommes se croient en terrain conquis, les barbes disent que les femmes aussi veulent en être, quitte à jouer le jeu de la masculinité, quitte à arborer les attributs du pouvoir.
Quand les femmes auront le pouvoir, on verra bien ce qu’elles en feront. En attendant, qu’elles le prennent.

La Barbe

Cette entrée a été publiée dans Identités précaires - Cycle Side Effects, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.


La Barbe au Sénat, 2008

La Barbe est un groupe d’action féministe officiellement lancé le 8 mars 2008. Les membres du groupe interviennent dans l’espace public en portant des barbes postiches afin de rendre visible l’absence des femmes dans les lieux où s’exerce le pouvoir. Les actions s’accompagnent de tracts ironiques, félicitant les hommes en place pour leur résistance à la féminisation du pouvoir. Ces interventions sèment la confusion, et soulignent la façon dont, dans notre société, les hiérarchies sont déterminées par le genre.
Politique, finance, arts, médias, sports…, les cibles incluent les nombreux secteurs où prévaut la domination masculine.
Le mode d’action de la Barbe, inspiré par les écrits de Christine Delphy et Monique Wittig, s’inscrit dans la filiation de divers groupes activistes tels que les Guerilla Girls, le MLF, Act Up ou Billlionaires For Bush.

URL du site
http://www.labarbelabarbe.org

URL BIO / CV
http://www.labarbelabarbe.org/La_Barbe/Principes.html