FUTURS NON-CONFORMES #1

Mythologies

Une exposition proposée par Nicolas Maigret, artiste, commissaire et enseignant à The New School Parsons Paris
avril – octobre 2016

FUTURS NON-CONFORMES émet l’hypothèse d’une « propagande de l’innovation » qui devient ici le point de convergence d’un ensemble de contre-stratégies artistiques de nature critique, expérimentale et spéculative.

Faisant suite à une apologie du progrès en place depuis la Renaissance, le lexique de l’innovation est aujourd’hui l’instrument rhétorique par excellence. Il inonde le discours dominant, se déployant depuis le domaine politique jusque dans les champs du travail, de l’éducation ou de l’art. Ce phénomène a largement contribué à instaurer les technosciences comme système de croyance par défaut, et le binôme consommation / innovation comme moteur central du système économique global. Un levier essentiel afin de maintenir en vie le mythe d’une croissance infinie.

Dans ce contexte techno-positiviste ambiant, émergent en creux de multiples pratiques artistiques critiques, alternatives, déviantes ou encore spéculatives qui tentent de réinventer des chemins de traverse, d’autres possibles ainsi que divers détournements. Une ré-appropriation, à la fois critique et par la base, du champ des possibles de la société technicienne.

Partant de ce postulat, la programmation de l’exposition « Futurs Non-Conformes » réunit un ensemble d’artistes, théoriciens et activistes qui bousculent et questionnent les discours de l’innovation et les utopies du solutionisme technologique. Structurée en trois cycles de six mois, cette exposition en ligne interroge sous diverses formes les imaginaires du futur (désuets, proches ou lointains), et propose de mettre en perspective des parcours transversaux et multiples stratégies de révélation, de perturbation, voire de perversion du culte de l’innovation. C’est une invitation à réintégrer des notions telles que l’imperfection, le ralentissement, l’inefficacité, ou l’opacité au cœur de nos visions du futur.

#1 MYTHOLOGIES
Ce premier cycle se penche sur une lecture rétrospective de la machine « progrès / innovation », à travers le regard d’artistes qui collectent, archivent, ou critiquent les mythes et contradictions de l’utopie technologique se déployant depuis la révolution industrielle jusqu’à notre ère post-informatique.

FUTURS NON-CONFORMES
An exhibition curated by Nicolas Maigret, artist, curator et teacher at The New School Parsons Paris
April 7th – October 2016

FUTURS NON-CONFORMES (NONCOMPLIANT FUTURES) ventures the hypothesis that a form of ‘propaganda of innovation’ exists and that this propaganda has become, in turn, the focal point for a series of artistic counterstrategies which are critical, experimental and speculative in nature.

Following on from the apology of progress that has existed since the Renaissance, today’s vocabulary of innovation is a rhetorical tool par excellence. It inundates dominant discourse, spreading from the field of politics into the sectors of work, education and art. This phenomenon has played a key role in establishing the techno-sciences as the default belief system, making the consumption/innovation duality the global economy’s principal driving force and acting to perpetuate the myth of infinite economic growth.

However at the heart of the prevailing techno-positivist context, numerous critical, alternative, deviant and speculative artistic practices are emerging. Their aim is to invent alternate routes, to take a whole new look at the situation in a critical, grass roots reappropriation of the possibilities offered by the technological society.

Taking this premise as its starting point, NONCOMPLIANT FUTURES brings together a selection of artists, theorists and activists who question and challenge the discourse of innovation and utopian technological solutionism. This online exhibition is organised into three six-month cycles and it will question, in a variety of ways, how we imagine and have imagined the future (dated, near and distant). It attempts to highlight cross-disciplinary trajectories and multiple strategies in order to expose the cult of innovation and to disrupt or even corrupt it. This is an invitation to reinstate such notions as imperfection, deceleration, inefficiency and the opacity at the core of our visions of the future.

#1 MYTHOLOGIES

The first cycle represents a retrospective analysis of the machine of progress and innovation as seen through the eyes of artists who collect, archive and criticise the myths and contradictions of a technological utopia that has developed over the decades, which started with the industrial revolution and has continued up to our current, post-media era.

Cette entrée a été publiée dans Archives, Futurs non-conformes. #1 Mythologies, Thémas. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

actualités
    • ARCHIVES

    • FUTURS NON-CONFORMES. #2 PASSAGES À L’ACTE

      Rencontre à l’occasion du lancement du cycle 2 de l’exposition

      Avec les artistes Morehshin Allahyari & Daniel Rourke, Zach Blas, le collectif RYBN et Nicolas Maigret, commissaire, suivie d’une performance culinaire inédite du Center for Genomic Gastronomy.
      Écoutez la conférence

    • FUTURS NON-CONFORMES. #1 MYTHOLOGIES

      Rencontre à l’occasion du lancement de l’exposition

      Avec les artistes Ewen Chardronnet, Manu Luksch, Peter Moosgaard et Nicolas Maigret, commissaire.
      Écoutez la conférence

    • LOUIS BEC

      « Pour une Hypozoologie »

      Dans le cadre de « ADM XI » Louis Bec, scientifique et seul zoosystémicien en titre, a présenté les fondamentaux de ses recherches.
      Écoutez la conférence

    • FRED FOREST

      « Médias en partage »

      Rencontre avec l’artiste et les deux commissaires, Ruth Erickson et Maud Jacquin ».
      Voir la vidéo

      • « High Retention, Slow Delivery »

        « La Cacophony Society »

        Conférence de John Law, membre de La Cacophony Society, animée par Marie Lechner, journaliste et en présence d’Inke Arns, directrice artistique du HMKV, Dortmund.
        Écoutez la conférence

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        « Reading Club »

        Performance proposée par Annie Abrahams et Emmanuel Guez, artistes, en présence d’Alessandro Ludovico

        Voir la vidéo

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        Rencontre autour de l’exposition, avec Florian Cramer, David Guez et Aymeric Mansoux en présence d’Alessandro Ludovico

        Écoutez la conférence

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        « La carte ou le territoire » : Rencontre avec Stéphanie Vilayphiou et Alexandre Leray, membres du collectif Open Source Publishing de Bruxelles, accompagnés d’Alessandro Ludovico, commissaire de l’exposition.

        Écoutez la conférence

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        Découvrez la sélection de livres en vente à la librairie du Jeu de Paume et sur son site Internet.

        www.librairiejeudepaume.org

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        Conférence d’ouverture de l’exposition, avec Benjamin Gaulon et Alessandro Ludovico

        Écoutez la conférence

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        Rencontre avec Alessandro Ludovico qui présente la problématique de son projet curatorial et la manière dont les artistes sélectionnés mettent en perspective les mutations qui affectent les supports d’information et de diffusion.

        Voir la vidéo sur le magazine

      • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

        Rencontre avec Julian Oliver & Danja Vasiliev qui parlent des enjeux de leur pièce NEWSTWEEK, présentée dans le cadre de l’exposition.

        Voir la vidéo sur le magazine

      • « Import-Export »

        Enregistrement de la conférence donnée à l’occasion de l’exposition « Form@ts ».
        Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Sonia Marques et Étienne Cliquet, enseignants et artistes à l’initiative du projet collectif « Magic Ring », Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, et Samuel Tronçon, philosophe.

        Écoutez la conférence sur www.jeudepaume.org

      • « Form@ts »

        « Import-Export »

        Conférence autour de l’exposition, le mercredi 11 avril à 19 heures.
        Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Étienne Cliquet, artiste, Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, Sonia Marques, artiste, et Samuel Tronçon, philosophe.

        en savoir plus

      • « Blow-up »

        « Scale and Forces of Gravity in Desire »

        Performance de Natasha Rosling, réalisée le 26 novembre 2011, dans le cadre de l’exposition, en collaboration avec le collectif SoundDoesn’tTravel, et avec la participation de Pauline Curnier-Jardin et Clément Douala.

        Voir la vidéo sur le magazine

      • « Blow-up »

        Écouter la conférence organisée le 21 septembre 2011 à l’occasion de l’ouverture de l’exposition : avec Christophe Bruno et Daniele Balit, commissaires, et avec les artistes Jean-Baptiste Bayle et Didier Courbot qui présentent leurs projets.

        en savoir plus

      • « Identités précaires »

        « On ne meurt que deux fois »

        Écouter la conférence, organisée le 10 juin 2011, à l’occasion de l’exposition : avec Christophe Bruno, commissaire, Geoff Cox, chercheur, artiste et commissaire d’exposition, Milad Doueihi, théoricien des religions et Heath Bunting, artiste.

        en savoir plus

      • « Identités précaires »

        « Confusion identitaire »

        Écouter la conférence, organisée le 1er avril 2011, à l’occasion de l’exposition : avec Christophe Bruno, commissaire, Emmanuel Guez, philosophe, Inès Sapin, critique d’art, et Cornelia Sollfrank, artiste.

        en savoir plus

Disnovation – Research blog

Disnovation research group

Le blog de recherche Disnovation compile quotidiennement les occurrences de la propagande de l’innovation, mais aussi des voix dissonantes qui visent à en déconstruire les arguments, en éclairer les idéologies, ou encore à envisager d’autres possibles. C’est une archive des problématiques en cours d’émergence, mais aussi un espace réunissant les outils d’appréciation et de contextualisation des glissements opérés depuis les années 40 dans le domaine de l’innovation.

The Disnovation research blog compiles occurrences of the propaganda of innovation on a daily basis, as well as providing a platform for those discordant voices whose intention it is to deconstruct the arguments of this propaganda, to shine a light on the underlying ideologies, or envisage other possibilities. It is an archive of emerging issues and a place that brings together the various tools to evaluate and put into context changes in the field of innovation since the 1940s.

Technological Disobedience

Ernesto Oroza

En étudiant comment les Cubains inventent et fabriquent leurs objets pour faire face aux restrictions économiques, Ernesto Oroza révèle des modèles de comportement face à la technologie et surtout face à cette autorité et cette vérité supposées que montrent les produits capitalistes. Un ensemble de pratiques et de gestes regroupés sous le concept de « désobéissance technologique ».

By studying how Cubans invent and manufacture objects to overcome economic restrictions, Ernesto Oroza showcases models of behaviour and reactions to technology itself, but above all to the authority and veracity that these capitalistic products supposedly embody. These practices and gestures are grouped together under the concept of « technological disobedience ».

Supercargo

Peter Moosgaard

Le culte du cargo, est une pratique aborigène consistant à imiter la technologie et la culture occidentale en espérant déboucher sur les mêmes effets. Avec Supercargo, Peter Moosgaard collecte depuis 2013 des appropriations rituelles et des mimétismes subversifs de la technologie et des produits d’hyperconsommation.

A cargo cult is a practice amongst indigenous populations that consists in imitating western culture and technology with the hope of arriving at the same effects. Since 2013, Supercargo has been the means by which Peter Moosgaard has collected ritual appropriations and subversive imitations of technology and products of mass consumption.

Existential risks

Nick Bostrom

Selon Nick Bostrom, depuis l’invention de la bombe atomique, une nouvelle catégorie de risques a été inaugurée : elle représente un risque d’étendue mondiale et d’intensité fatale, mais à la différence d’une éventuelle chute de météorite, ces nouveaux risques sont d’une probabilité bien plus élevée. Il défend que pour de tels risques, il n’est plus possible d’apprendre en réagissant de manière expérimentale, car celle-ci serait finale. Il nous revient donc d’analyser, d’anticiper et de prévenir des risques subjectivement estimés comme probables.

According to Nick Bostrom, the invention of the atomic bomb marked the creation of a new category of risk, one that is global in scope and fatal in its outcome, but unlike the danger of a possible meteorite impact, these new risks have a much higher probability. He explains that we can no longer learn to protect ourselves against such risks by trial and error because there would be no second-chance. We must therefore take a proactive approach to foresee and prevent those risks that are subjectively estimated to be probable.

The Future, as Foretold in the Past

Giorgia Lupi

Giorgia Lupi a souhaité visualiser la longue histoire du futur tel qu’il a été prédit ou redouté dans les ouvrages d’anticipation, qu’elle propose ici sous la forme d’une frise chronologique présentant les scénarios avérés, abandonnés ou restant à confirmer. Cette visualisation est construite sur un axe horizontal principal représentant une ligne de temps des événements.

Giorgia Lupi tries to visualise the long history of the future as it was predicted or feared in works set in the future. Here she depicts the future as a timeline presenting the scenarios that have come true, those which are no longer possible and those for which we still have to wait and see.

Planète Laboratoire

Bureau d’études, Ewen Chardronnet

Le numéro 5 de la Planète Laboratoire visera à apporter un autre éclairage sur la catastrophe en cours. Ce numéro envisage notamment la dévastation de la Terre en vue de son abandon futur comme un symptôme du capitalisme « alien ». Alien serait ici celui qui sortirait de son origine terrestre pour devenir autre, se donner d’autres corps, d’autres futurs.

The 5th issue of The Laboratory Planet will aim to shed a different light on the current catastrophe. It will notably envisage the devastation of the Earth as being part of the preparation to abandon it in the future, as a symptom of alien capitalism. The term ‘alien’ here refers to someone who leaves behind his/her terrestrial origins to become ‘other’, to adopt other corporal forms and experience other futures.

SMART CITY ABC

Manu Luksch

La conception de la « Smart City » a été introduite par certaines des plus grandes sociétés technologiques afin de faire face à la croissance de la population, l’instabilité politique et la rareté des ressources. SMART CITY ABC vise à en décoder le jargon afin de rendre ce débat plus accessible.

The vision of the « Smart City » was introduced by some of the largest tech corporations to address population growth, political instability and resource scarcity. SMART CITY ABC aims to decode a topic that has produced a specialist vocabulary, in order to promote accessibility to the debate.

What Shall We Do Next?

Julien Prévieux

Julien Prévieux nous projette dans notre avenir corporel en répertoriant les gestes conçus pour les interfaces du futur. Ce film d’animation se présente comme une « archive des gestes à venir », il est basé sur des brevets pour l’invention de nouvelles interfaces homme-machine, déposés entre 2006 et 2011 auprès de l’agence américaine USPTO.

Julien Prévieux projects us into our corporal future with an inventory of gestures designed for future interfaces. His animated short film defines itself as an « archive of gestures to come. » It is based on patent applications for new man-machine interfaces that were filed at the United States Patent and Trademark Office (USPTO) between 2006 and 2011.

World Brain

Stéphane Degoutin & Gwenola Wagon

World Brain décrit le réseau planétaire qui nous englobe et propose des outils théoriques pour le comprendre. Le site interactif se présente comme une base de ressources en ligne pour se repérer à l’intérieur du cerveau mondial. Il est à la fois documentaire, fiction et manuel.

World Brain describes the planetary network that surrounds us and provides theoretical tools to understand it. The interactive website is an online resource centre for finding one’s way around the world brain: it is a documentary, a work of fiction and a how-to handbook.

Artificial Fear, Intelligence of Death

Lauren Huret

Lauren Huret s’est rendue à San Francisco pour y mener une enquête de terrain prenant la forme d’entretiens avec des philosophes, éditeurs, ingénieurs, programmeurs et historiens. Ce livre d’artiste, rend compte de la diversité des points de vue et de la complexité de délimiter les enjeux qui entourent l’intelligence artificielle.

Lauren Huret travelled to San Francisco to carry out a field study in the form of conversations with philosophers, publishers, engineers, programmers and historians. The resulting artist’s book bears witness to the diversity of viewpoints she encountered and the complexity of trying to define the contours of what is at stake in terms of AI.