Erreur d’impression

Publier à l’ère du numérique

Une exposition proposée par
Alessandro Ludovico, artiste, théoricien des nouveaux médias, rédacteur en chef de la revue Neural.
23 octobre 2012 – 7 avril 2014

Cette exposition en ligne propose de mettre en lumière, d’une manière critique, conceptuelle et expérimentale, l’un des phénomènes contemporains les plus importants dans le domaine de la communication : la métamorphose des médias imprimés et ses conséquences sur la transmission de l’information et la préservation des contenus.

Les publications imprimées ne sont pas obsolètes, mais elles traversent une phase de mutation profonde, en grande partie liée au fait que les écrans supplantent progressivement l’imprimé. Quand une nouvelle technologie toute puissante semble changer les règles préétablies du système, celui-ci réagit très lentement. Actuellement confrontés à l’annihilation de la presse écrite telle que nous l’avons connue jusque là, nous devons faire face à des évolutions radicales comme la fragmentation des contenus, ou la mise en œuvre du paradigme Apple/iTunes (numérisation de toutes les informations puis mise en vente d’une multitude de micro-contenus). Mais d’autre part, certains éditeurs et artistes envisageant l’impression papier comme un médium singulier, stable et durable, s’intéressent au mouvement ainsi qu’aux nouvelles possibilités qu’elle peut déclencher. En effet, il paraît indéniable que l’imprimé et le numérique fonctionnent de pair, et c’est à partir de ce constat que se pose la vraie problématique de l’exposition en ligne.

“Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique” présente ces changements en examinant de quelle manière les théoriciens, artistes et techniciens abordent cette mutation essentielle ainsi que ses conséquences directes. À travers une sélection de pièces virtuelles, l’exposition réunit des artistes et collectifs internationaux.

Ce projet inclut des œuvres, dont de nouvelles productions, de Gregory Chatonsky, Benjamin Gaulon aka Recyclism, Julian Oliver et Danja Vasiliev, Jonathan Puckey (Moniker), DuroSport Electronics, Do it yourself book scanner (Daniel Reetz), Stéphanie Vilayphiou.

De nouveaux projets conçus par d’autres artistes s’ajouteront régulièrement à l’exposition.

PRINT ERROR/ PUBLISHING IN THE DIGITAL AGE
An exhibition curated by

Alessandro Ludovico.
October 23, 2012 – March 2014

This online exhibition proposes to highlight, in a critical, conceptual and experimental way, one of the most important contemporary phenomena: the radical transformation of print media and its impacts on transmission of information and preservation of contents.

If print is not obsolete yet, at least it is in a deep mutation phase, mainly because of the fact that the role of print is going to be partially devoured by screens. When a newer powerful technology seems to change the established system rules, then the whole system slowly reacts. So facing a mass murdering of newspapers as we know them now, and a periodical press in a very near future, we are facing radical changes like the atomization of content and the implementation of the Apple/iTunes paradigm (digitalization of everything, sold then even in smaller digital pieces). On the other end, some publishers (and artists) are focusing on print as a peculiar (stable and durable) medium and the gestures it can trigger. Truth seems to be that print (once defined as the medium with the best “interface”) and digital are getting “married”, and that is exactly when the real problems start.

“Print Error: Publishing in the Digital Age” presents these changes, investigating how artists, theorists and practitioners are dealing with this pivotal mutation and some of its direct consequences. Through a selection of online works, the exhibition features international artists and collectives.

This project will include works, whose new productions, by Gregory Chatonsky, Benjamin Gaulon aka Recyclism, Julian Oliver et Danja Vasiliev, Jonathan Puckey (Moniker), DuroSport Electronics, Do it yourself book scanner (Daniel Reetz), Stéphanie Vilayphiou.
New projects designed by other artists will be added regularly to the exhibition.

Cette entrée a été publiée dans Archives, Erreur d'impression, Thémas. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

actualités
  • « High Retention, Slow Delivery »

    « La Cacophony Society »

    Conférence de John Law, membre de La Cacophony Society, animée par Marie Lechner, journaliste et en présence d’Inke Arns, directrice artistique du HMKV, Dortmund.
    Écoutez la conférence

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    « Reading Club »

    Performance proposée par Annie Abrahams et Emmanuel Guez, artistes, en présence d’Alessandro Ludovico

    Voir la vidéo

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    Rencontre autour de l’exposition, avec Florian Cramer, David Guez et Aymeric Mansoux en présence d’Alessandro Ludovico

    Écoutez la conférence

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    « La carte ou le territoire » : Rencontre avec Stéphanie Vilayphiou et Alexandre Leray, membres du collectif Open Source Publishing de Bruxelles, accompagnés d’Alessandro Ludovico, commissaire de l’exposition.

    Écoutez la conférence

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    Découvrez la sélection de livres en vente à la librairie du Jeu de Paume et sur son site Internet.

    www.librairiejeudepaume.org

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    Conférence d’ouverture de l’exposition, avec Benjamin Gaulon et Alessandro Ludovico

    Écoutez la conférence

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    Rencontre avec Alessandro Ludovico qui présente la problématique de son projet curatorial et la manière dont les artistes sélectionnés mettent en perspective les mutations qui affectent les supports d’information et de diffusion.

    Voir la vidéo sur le magazine

  • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

    Rencontre avec Julian Oliver & Danja Vasiliev qui parlent des enjeux de leur pièce NEWSTWEEK, présentée dans le cadre de l’exposition.

    Voir la vidéo sur le magazine

  • « Import-Export »

    Enregistrement de la conférence donnée à l’occasion de l’exposition « Form@ts ».
    Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Sonia Marques et Étienne Cliquet, enseignants et artistes à l’initiative du projet collectif « Magic Ring », Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, et Samuel Tronçon, philosophe.

    Écoutez la conférence sur www.jeudepaume.org

  • « Form@ts »

    « Import-Export »

    Conférence autour de l’exposition, le mercredi 11 avril à 19 heures.
    Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Étienne Cliquet, artiste, Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, Sonia Marques, artiste, et Samuel Tronçon, philosophe.

    en savoir plus

  • « Blow-up »

    « Scale and Forces of Gravity in Desire »

    Performance de Natasha Rosling, réalisée le 26 novembre 2011, dans le cadre de l’exposition, en collaboration avec le collectif SoundDoesn’tTravel, et avec la participation de Pauline Curnier-Jardin et Clément Douala.

    Voir la vidéo sur le magazine

  • « Blow-up »

    Écouter la conférence organisée le 21 septembre 2011 à l’occasion de l’ouverture de l’exposition : avec Christophe Bruno et Daniele Balit, commissaires, et avec les artistes Jean-Baptiste Bayle et Didier Courbot qui présentent leurs projets.

    en savoir plus

  • « Identités précaires »

    « On ne meurt que deux fois »

    Écouter la conférence, organisée le 10 juin 2011, à l’occasion de l’exposition : avec Christophe Bruno, commissaire, Geoff Cox, chercheur, artiste et commissaire d’exposition, Milad Doueihi, théoricien des religions et Heath Bunting, artiste.

    en savoir plus

  • « Identités précaires »

    « Confusion identitaire »

    Écouter la conférence, organisée le 1er avril 2011, à l’occasion de l’exposition : avec Christophe Bruno, commissaire, Emmanuel Guez, philosophe, Inès Sapin, critique d’art, et Cornelia Sollfrank, artiste.

    en savoir plus

ToSS

Mez Breeze

Mez Breeze,  Introduction to FacePalm’s ToSS. © Attribution-ShareAlike

Mez Breeze est une net-artiste reconnue qui, en combinant langage, logiciels et réseaux, a créé un outil unique et complexe pour écrire des pièces dans son propre langage hybride appelé
« mezangelle ».
Mez Breeze is a celebrated net.artist combining language, software and networks as a single complex tool writing pieces in her own hybrid language, called « mezangelle ».

Cyclisations

Olaf Hochherz

Olaf Hochherz, Cyclisations. © Olaf Hochherz

Olaf Hochherz est un artiste sonore qui cherche à relier entre eux des champs culturels en prenant comme passerelles les sons et leur « langage » propre.
Olaf Hochherz is a sound artist whose work is associating cultural fields using sounds as bridges between them, with their own « language ».

eMotiVe sOuNDs of the eLEctRic wRiTEr

Nandita Kumar

Nandita Kumar, eMotiVe sOuNDs of the eLEctRic wRiTEr.  © Nandita Kumar

Nandita Kumar fait appel indifféremment à toutes sortes de médias. Dans ce projet, elle a créé un processus émotionnel complexe qui explore la trajectoire originale qu’une lettre peut suivre lorsqu’elle est
« imprimée » par la machine.
Nandita Kumar is an artist seamlessly using a wide range of media in her artworks. Here she implemented a complex emotional process, exploring an original trajectory that letter can take once « printed » through the machine.

The Girl Who Was Plugged In

Felix Heibeck, Alexis Hope, Julie Legault

Felix Heibeck, Alexis Hope, Julie Legault, The Girl Who Was Plugged In. © Felix Heibeck, Alexis Hope, Julie Legault

The Girl Who Was Plugged In est un livre physiquement « expansé » qui utilise diverses technologies (électricité, robotique, capteurs, numérique) pour renforcer l’intrigue à l’aide de stimuli ponctuels délivrés au lecteur/à la lectrice par le biais de dispositifs fixés sur son corps et de lumières colorées projetées depuis la couverture.
The Girl Who Was Plugged In is a physically « expanded » book which uses various technologies (electric, robotic, sensors-related, digital), to reinforce the plot with discrete feedback given to the reader through the connected devices attached to his/her body and coloured light projected from the cover.

Flatland

Silvio Lorusso

Silvio Lorusso, Flatland. © Silvio Lorusso

Silvio Lorusso, artiste et chercheur passionné sur les relations multiples entre imprimé et numérique dans l’art, a vu dans l’édition contemporaine une possibilité de jeter un pont entre la formule traditionnelle du livre d’artiste et des perspectives numériques radicalement nouvelles.
Silvio Lorusso, artist and passionate researcher about the multiple relationships between print and digital in art, has interpreted contemporary publishing as a gesture that can bridge the traditional artists’ book form with brand new digital perspectives.

On the Road for 17527 Miles

Gregor Weichbrodt

Gregor Weichbrodt, On the Road for 17527 Miles. © Gregor Weichbrodt

On the Road for 17527 Miles de Gregor Weichbrodt, reprend le roman de Jack Kerouac, Sur la route, métamorphosé par API, le service d’orientation routière de Google.
On the Road for 17527 Miles by Gregor Weichbrodt is based on the novel On the Road by Jack Kerouac and transformed through the Google Maps Direction Service.

The Death of the Authors, 1941 edition

Constant (An Mertens, Femke Snelting)

Constant (An Mertens, Femke Snelting), The Death of the Authors, 1941 edition

L’expiration du copyright d’une œuvre littéraire, qui n’était autrefois qu’un simple fait de nature économique ou administratif, est désormais un événement culturel d’ampleur mondiale. La libération définitive du texte original par sa conversion au format numérique est célébrée par la duplication du texte à l’infini et par sa diffusion sur les réseaux.
The copyright expiration of a literary work is not anymore a mere economical/bureaucratic event for the authors’ heirs, but a worldwide cultural event. The definitive liberation of the original text in its conversion to a digital form is celebrated then by an infinite duplication and distribution all over the networks.

Printing out the Internet

Kenneth Goldsmith

Kenneth Goldsmith, Printing out the Internet, installation view, LABOR, Mexico City, July 2013. Courtesy of LABOR, Mexico City

Kenneth Goldsmith est célèbre comme poète, mais sans doute surtout comme fondateur et animateur des fabuleuses archives numériques « UbuWeb ». Avec Printing out the Internet, il demande à chacun d’imprimer ce que bon lui semble sur Internet et de partager ses trouvailles dans le cadre d’une galerie (LABOR à Mexico).
Kenneth Goldsmith is a renown poet, but probably he’s mostly known for being a founding editor of the fabulous digital archive « UbuWeb ». With Printing out the Internet, he asks people to print out what they want from the Internet and then sharing it in a gallery space (LABOR in Mexico City).

My Google Search History

Albertine Meunier

Albertine Meunier, My Google Search History, 2006-2013

Albertine Meunier utilise tout particulièrement Internet comme matériau. Elle se définit elle-même comme une net artiste. Ces travaux questionnent, autant de manière critique que ludique, les grands acteurs de l’Internet tel que Google, Twitter ou Facebook.
Albertine Meunier is particularly inclined to use the Internet as raw material. She defines herself as a Net artist. Her works question, both critically and playfully, big online players such as Google, Twitter and Facebook.

Dear Jeff Bezos

Johannes P. Osterhoff

Johannes P. Osterhoff, Dear Jeff Bezos, 2013

Dans Dear Jeff Bezos, Johannes P. Osterhoff s’intéresse aux pratiques de lecture et à la façon dont elles ont été transformées par le Kindle d’Amazon.
In Dear Jeff Bezos Johannes P. Osterhoff focuses on the reading practices, and how they have been transformed by the Amazon Kindle.

n.564 Hewlett Packard

Celeste Watson

Celeste Watson. Copyright: Attribution-NonCommercial.

Dans son œuvre intitulée n.564 Hewlett Packard, Celeste Watson construit un récit en partant d’un paradoxe commercial communément admis : les cartouches d’encre pour imprimantes personnelles coûtent plus cher que l’imprimante elle-même.
In her “n.564 Hewlett Packard” she constructs a narrative based on the (socially accepted) business paradox that ink cartridges for personal printers cost more than the printers itself.

« Avant. Et maintenant. » Raymond Queneau

Reading Club

Crédit image : Reading Club

Le Reading Club d’Annie Abrahams et Emmanuel Guez a réalisé une performance au cours de laquelle huit auteurs étaient invités à réécrire un texte en direct sur Internet, dans un temps limité et en respectant un ensemble de règles pré-définies.

Annie Abrahams and Emmanuel Guez’s ‘Reading Club’ is a performance involving a few writers re-writing live a text over the Internet for a limited amount of time and with some automatically set rules.

Random Shopper

Darius Kazemi

Darius Kazemi, Random Shopper

Comment un code de programmation peut-il transformer radicalement nos habitudes de consommation en contournant les « modes opératoires » imposés par le marketing ?
How programming code can radically transform our consumer habits, avoiding any marketing-oriented “modus operandi”?

The Art of Google Books

Krissy Wilson

Krissy Wilson, A variety of collaged images. Under Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License

C’est entre les lignes que Krissy Wilson interroge le processus industriel qu’est la numérisation. Elle recueille ainsi les fragments de matérialité égarés lors de cette gigantesque opération…

Wilson is questioning between the lines the digitalization as an industrial apparatus. So, she’s documenting the fragments of materiality lost in this gigantic digitalization process…

a series of unfortunate events

Michael Wolf

Michael Wolf, a series of unfortunate events

Michael Wolf utilise ses talents de photographe pour « prendre » des images sur Google Street View, cet univers qui permet de visualiser les rues selon un étrange continuum numérique et photographique.
Michael Wolf uses his photographic skills to “shoot” pictures within the world of Google Street View, where city streets are viewable in a weird digital and photographic continuum.

The SKOR Codex

La Société Anonyme

SKOR_Codex

En période de crise et de coupes dans les budgets dédiés à la culture, la Société Anonyme, collectif d’artistes internationaux, s’est officiellement engagée à trouver des moyens alternatifs pour soutenir les arts.

Son premier projet le SKOR Codex est un livre imprimé dont le contenu (textes, images et sons) est codé de manière binaire et accompagné d’instructions visuelles destinées à le décrypter.

In times of crisis and cultural funding cuts La Société Anonyme is an international artist collective formally committed to find alternative ways to sustain art.

Their first project is The SKOR Codex, a printed book whose content (text, pictures and sounds) is binary encoded, with enclosed visual instructions about how to decode it.

American Psycho

Mimi Cabell & Jason Huff

American_Psycho

La transformation d’un livre par des procédés numériques a été testée par des artistes et des écrivains depuis le début de l’ère informatique. La programmabilité infinie de logiciels peut engendrer, à partir du traitement d’un document originel, la création sans fin de nouveaux textes (qui font toujours sens d’une manière ou d’une autre).

American Psycho est le résultat d’un processus de transformation : l’intégralité du texte issu du livre homonyme d’Easton Ellis a été envoyée et diffusée page par page entre deux comptes Gmail.

The processual transformation of a book through digital means has been tested by artists and writers since the early computer era. The infinite programmability of software can create endless new texts (which still make sense in a way or another) processing an initial one.

American Psycho is the result of a processual transformation: the entire text of Easton Ellis’ homonymous book was sent page by page between two GMail accounts.

Humanpédia

David Guez

David Guez, "Humanpedia"

Le travail de David Guez peut être défini, d’une manière singulière, comme “time-based art”. Ce qu’il modélise généralement est un espace construit (souvent virtuel) où le temps, étiré vers un avenir différent ou des orientations possibles, génère des perceptions incertaines.

Dans Humanpédia, David Guez s’inspire clairement de Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, dans lequel une société est interdite d’usage de livres.

The work of David Guez can be defined as « time-based art » but in a singular way. What he’s usually modeling is a constructed (often virtual) space where time is stretched towards different dissonant future or possible directions, generating uneasy perceptions.

In Humanpédia he’s clearly inspired by Ray Bradbury’s Fahrenheit 451, where as society is completely banned from the use of books

Monoskop Log

Dušan Barok

Dušan Barok, "Monoskop Log"

Il existe depuis le début des années 2000 une révolution culturelle méconnue, dûe au phénomène du téléchargement lié à la diminution substantielle de la taille des fichiers multimédia. Cette inovation technique a comme conséquence l’accumulation de fichiers multimédia (obtenus principalement sur une base gratuite et pas totalement légale) et induit une nouvelle perspective culturelle.

Dans ce contexte, l’approche de Dušan Barok a été de transformer sa collection personnelle de médias en une base de données publique où chaque article est téléchargeable et dont les mises à jour sont proposées sous forme d’un (b)log (journal).

There’s a whole unrecognized cultural revolution which has been triggered by the « download » phenomenon, since the substantial shrinking of media files’ size in the early 2000s. The accumulation of media files (mostly obtained on a free, formally not-exactly-legal basis) is then a technically induced change of cultural perspective.

Dušan Barok approach to this scenario has been to transform his personal collection of media (and among them a remarkable quantity of books’ pdf) about contemporary art culture and media.

La carte ou le territoire

Stéphanie Vilayphiou

Stéphanie Vilayphiou, "La carte ou le territoire"

Stéphanie Vilayphiou est une jeune artiste et designer qui interroge la manière dont les logiciels (développés avec transparence) peuvent mettre en question la fixité de la page imprimée ainsi que l’ensemble du système défensif de droits mis en place depuis des siècles.
Pour « La carte ou le territoire », elle prend comme exemple le livre de Michel Houellebecq, « La carte et le territoire », notoirement connu pour ses nombreuses citations prises dans Wikipedia, sans reconnaissance de l’auteur ou de l’éditeur.

Stéphanie Vilayphiou is a young artist and designer investigating how software (transparently developed) can deeply question the fixity of the printed page and the whole defensive copyright practices historically consolidated.
In « The map or the territory » she selected a controversial book, Michel Houellebecq’s « The map and the territory », which became renown for its evident quotes from Wikipedia, non-acknowledged by the author nor by the publisher.

KindleGlitcher

Benjamin Gaulon aka Recyclism

KindleGlitcher, © Benjamin Gaulon, 2012

KindleGlitcher inflige volontairement des dégradations partielles à des livres numériques. Il s’agit d’un outil en ligne qui permet à quiconque de mettre en ligne ses propres livres et d’obtenir ensuite une copie visuellement endommagée et partielle.
Cette œuvre inédite a été commandée par le Jeu de Paume spécialement pour cette exposition en ligne.

« KindleGlitcher » purposely partial damages e-books. It’s an online tool allowing anybody to upload his own e-books and having then a shared visually damaged copy. The type of information, which is randomly (and not entirely) destroyed, is a specific one.
This is a new artwork commissioned by Jeu de Paume especially for this online exhibition.

Ten Words + One Text

Grégory Chatonsky

Chatonsky2-2_OK

Dans Ten Words + One Text, Grégory Chatonsky s’intéresse à la forme du livre en tant que médium séquentiel dont il conserve cette caractéristique spécifique et conventionnelle, mais en le transformant en un support qu’il est impossible de suivre dans sa continuité.

Dans « Erreur d’impression », l’artiste présente une adaptation web de Ten Words + One Text, réalisée spécialement pour le Jeu de Paume.

In « Ten Words + One Text » Grégory Chatonsky addresses the book form as a sequential medium, conventionally maintaining this specific characteristic, but transforming it simultaneously in something which can’t be followed as a continuous stream anymore.

In « Erreur d’impression » (« Print Error »), the artist presents a web adaptation of « Ten Words + One Text », commissioned by Jeu de Paume especially for this online exhibition.

Newstweek

Julian Oliver et Danja Vasiliev

Newstweek © Julian Oliver et Danja Vasiliev, 2011
Design : Chasin’ Pigeons

Le travail de Julian Oliver et de Danja Vasiliev se situe au carrefour du piratage informatique et de l’art. Ces deux artistes ont bâti leurs carrières respectives sur une solide connaissance des techniques et des réseaux en montrant de multiples exemples de leurs talents d’illusionnistes dans la représentation du réel.

Newstweek est la plus aboutie de leurs tentatives pour pénétrer le monde de l’art à travers les failles des réseaux (plus précisément d’Internet), avec les gigantesques répercussions qui peuvent en résulter.

The work of Julian Oliver and Danja Vasiliev has evolved through the domains of « hacking » and « art », co-authoring the manifesto of « critical engineering » (which fosters the importance for contemporary society of using and manipulating technologies).

« Newstweek » is the peak of different attempt by them to penetrate the world of art with the insecurity of networks (namely the Internet) and its huge potential repercussions.

The Quick Brown

Jonathan Puckey (Moniker)

The Quick Brown

The Quick Brown est une expérience concrète qui se propose d’observer comment, sur les sites Internet d’actualité, les gros titres changent suite aux retouches qu’y apportent leurs rédacteurs : ils subissent des modifications, légères ou radicales, à mesure que l’actualité elle-même et son analyse évoluent.

« The Quick Brown » is an effective experiment keeping track of how online headlines change in time on news websites through the editor’s fine-tuning, showing slight or radical adjustments as the news itself and its full understanding evolves.

Smell of Books

Durosport Electronics

Smell of Books, 2012.  © DuroSport Electronics

Avec Smell of Books — un aérosol destiné à diffuser une odeur de livres pendant qu’on lit un livre numérique —, le respect des conventions esthétiques du web ainsi que le rendu parfait des produits donnent à ce travail une aura de crédibilité. Smell of Books véhicule à la fois un doux parfum de nostalgie et une molle résistance aux nouveaux paramètres de la lecture et du plaisir procuré par le livre désormais dématérialisé.

With « Smell of Books » the web design conventions as well as the perfect rendering of the products give the work an aura of trustability: having a spray which would diffuse the smell of books while reading e-books. It comes with a slight scent of nostalgia and indeed weak resistance to the new parameters of reading and enjoying a book in its purely immaterial form.

DIY Book Scanner

DIY Book Scanner (Daniel Reetz)

DIYBookScanner.org.  © Daniel Reetz

Daniel Reetz a créé le Do It Yourself Book Scanner (« scanner de livres à monter chez soi »). Cette invention, absolument libre d’utilisation, repose sur le principe selon lequel n’importe qui peut fabriquer un scanner pour numériser un contenu imprimé, à l’aide d’appareils photographiques et non plus de scanners classiques (qui utilisent des lampes à translation lente et des capteurs), ce qui accélère grandement le processus.

Daniel Reetz founded the Do It Yourself Book Scanner, which is a truly open source effort. It’s based on the concept that anybody can build a scanner to digitize printed content using photo-cameras instead of classic scanners (using slowly sliding lamps and sensors), considerably speeding up the process.