À propos du Chthulucène et de ses espèces camarades

Une proposition de Maria Ptqk
Octobre 2017 – mai 2018
Rencontre autour du projet :
mardi 5 décembre

Dans son dernier livre, Staying with the Trouble: Making Kin in the Chthulucene (2016), Donna Haraway, biologiste et philosophe des sciences, propose le concept de Chthulucène comme un outil pour apprendre « à vivre et à mourir sur une planète endommagée ». Au-delà de l’utopie technologique ou de la dystopie de l’extinction, elle suggère de remplacer la notion même de « futur » par des « configurations spatio-temporelles infinies » qui assument la complexité de ce qui se passe « dans les airs, les eaux, les roches, les océans et l’atmosphère ». Des configurations qui racontent l’histoire de évolution avec un ton mineur et volontairement marginal, comme un nœud de récits entrelacés, issus d´un processus de survie collaborative.

Chez Haraway, le préfixe « chthu » renvoie aux pouvoirs souterrains et abyssaux de la Terre. Mais à la différence du Cthulu de H. P. Lovecraft (notez la différence d’orthographe), qui exprimait la terreur face à l’inconnu, son Chthulu invite à rencontrer d’autres formes de vie : animaux non humains, végétaux, champignons ou bactéries. Espèces « camarades » de l´humain qui partagent avec lui des histoires de « cohabitation, de coévolution et de sociabilité ». Inspiré par le concept biologique de sympoïèse (se-faire-avec), le Chthulucène remet enfin en cause la classification du vivant et le caractère exceptionnel de l’humain.

Comme dans la théorie cyborg, la spéculation et la SF jouent un rôle central. Ici, le sigle SF renvoie à la science-fiction (Science-Fiction), à la narration spéculative (Speculative Fabulation) et aux jeux de ficelle (String Figures) présents dans les cultures indigènes de différents endroits du monde, apparentés aux arts mineurs, anonymes et collectifs. Le SF ici n´est pas un genre mais une méthode de pensée et d’action qui réclame de redéfinir les sciences naturelles et humaines au profit d’une convergence dynamique entre pratiques esthétiques et expérimentales en quête de nouveaux systèmes-modèle ou ce que Haraway worldings. Face aux lectures littérales et univoques, la SF et le Chthulucène ouvrent des zones de contact avec les nombreux visages du monstrueux.

Dans ce contexte, les « espèces camarades » désignent les différentes formes de vie qui cohabitent sur la planète, en sympoïèse les unes avec les autres, mais aussi à l´écosystème de pratiques en dialogue avec, contre ou à travers la figure esthétique et conceptuelle du Chthulucène. Biologie spéculative, fictions post-naturalistes, politiques interespèces, invention de taxonomies utopiques ou encore exploration de nouvelles formes de penser et de percevoir, les œuvres de cette exposition ouvrent un terrain de jeu (de compost) pour certains des tentacules contenus dans ce dernier tour de force de Haraway, aussi complexe que troublant.

Cette exposition est un hommage à Nathalie Magnan (1956–2016), théoricienne des médias. Traductrice de Donna Haraway, elle est à l’origine de sa diffusion dans le monde francophone.

In her most recent work, Staying with the Trouble: Making Kin in the Chthulucene (2016), the biologist and philosopher of science Donna Haraway offers the idea of the Chthulucene as an instrument with which to learn how to “live and die on a damaged planet”. Going beyond the utopia of technology or the dystopia of extinction, she suggests replacing the very idea of future with the experience of “infinite space-time configurations” that assimilate the complexity of what occurs “in the airs, waters, rocks, oceans and atmospheres” and that tell the stories of evolution in a lower and deliberately marginal tone, as a tangle of intermingled narratives, the result of collaborative survival.

In Haraway’s way of seeing, the prefix chthu refers to the abysmal subterranean powers of the Earth. However, unlike Lovecraft’s monster Cthulhu (note the difference in spelling), which expressed terror at the unknown, her Chthulu wishes to invite us to an encounter with other forms of life: non-human animals, plants, fungi or bacteria, the human being’s companion species, with which we share stories of “cohabitation, co-evolution and sociability”. Inspired by the biological concept of sympoiesis (making with), the Chthulucene ultimately questions the exceptionality of the human and the very categories of the living.

As with the cyborg theory, here, too, a central part is played by speculation and SF, letters that refer both to science fiction and to speculative fabulation, and also to the intricate forms of games with string (string figures) that appear in native cultures in various parts of the world, associated with the collective, anonymous minor arts. Here, SF is not a genre but a way of thinking and acting that demands a redefinition of the natural sciences and humanisms in favour of a dynamic convergence, in motion, between aesthetic and experimental practices interested in formulating new model systems or what Haraway calls “worldings”. In contrast with literal, univocal readings, SF in conjunction with the Chthulucene opens up areas of contact with the many faces of the monstrous.

In this context, the “companion species” are the various forms of life that live together on the planet in sympoiesis with each other, but also the ecosystem of practices that engage in dialogue with or against or through the aesthetic and conceptual figure of the Chthulucene. Ranging from speculative biology or postnaturalist fictions to the politics of inter-species organisms, the invention of utopic taxonomies or the exploration of experimental ways of thinking and feeling, the pieces selected project a playing field (a compost field) for some of the tentacles contained in Haraway’s latest tour de force, as complex as it is troubling.

This exhibition wishes to pay homage to Nathalie Magnan (1956 – 2016), media theorist, translator of Haraway’s writings and one of those responsible for introducing her work to the French-speaking world.

Cette entrée a été publiée dans À propos du Chthulucène, En cours, Thémas. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

actualités
  • À VENIR

  • ÉVOLUTION SPÉCULATIVE

    Workshop d’illustration scientifique proposé par Sophie Fernandez, le mardi 5 décembre de 15h à 18h

    Cet atelier vous propose d’esquisser un portrait hypothétique du vivant.
    En savoir plus

  • À PROPOS DU CHTHULUCÈNE

    Rencontre à l’occasion de l’exposition, le mardi 5 décembre de 19h à 21h

    Avec Maria Ptqk, commissaire de l’exposition, Špela Petrič, artiste, Annick Bureaud, critique d’art et commissaire d’exposition dans le domaine art-science-technologie et Sophie Fernandez, illustratrice scientifique au Museum National d’histoire naturelle.
    En savoir plus

  • ARCHIVES

  • FUTURS NON-CONFORMES. #3 FUTURS DÉVIANTS

    Rencontre à l’occasion du lancement du cycle 3 de l’exposition

    Avec les artistes Aliens in Green, Brendan Howell et Nicolas Nova y ont présenté leurs nouvelles productions, en présence des commissaires du projet Maria Roszkowska et Nicolas Maigret.
    Écoutez la conférence

    • ADM XI

      collectif d’artistes RYBN

      Ce projet, produit par le Jeu de Paume avec le support du Dicréam, et présenté sur notre espace virtuel du 29 octobre 2015 au 5 avril 2016, a reçu le prix Net based 2017.
      http://www.hek.ch

    • FUTURS NON-CONFORMES. #2 PASSAGES À L’ACTE

      Rencontre à l’occasion du lancement du cycle 2 de l’exposition

      Avec les artistes Morehshin Allahyari & Daniel Rourke, Zach Blas, le collectif RYBN et Nicolas Maigret, commissaire, suivie d’une performance culinaire inédite du Center for Genomic Gastronomy.
      Écoutez la conférence

    • FUTURS NON-CONFORMES. #1 MYTHOLOGIES

      Rencontre à l’occasion du lancement de l’exposition

      Avec les artistes Ewen Chardronnet, Manu Luksch, Peter Moosgaard et Nicolas Maigret, commissaire.
      Écoutez la conférence

        • FUTURS NON-CONFORMES. #2 PASSAGES À L’ACTE

          Rencontre à l’occasion du lancement du cycle 2 de l’exposition

          Avec les artistes Morehshin Allahyari & Daniel Rourke, Zach Blas, le collectif RYBN et Nicolas Maigret, commissaire, suivie d’une performance culinaire inédite du Center for Genomic Gastronomy.
          Écoutez la conférence

        • FUTURS NON-CONFORMES. #1 MYTHOLOGIES

          Rencontre à l’occasion du lancement de l’exposition

          Avec les artistes Ewen Chardronnet, Manu Luksch, Peter Moosgaard et Nicolas Maigret, commissaire.
          Écoutez la conférence

        • LOUIS BEC

          « Pour une Hypozoologie »

          Dans le cadre de « ADM XI » Louis Bec, scientifique et seul zoosystémicien en titre, a présenté les fondamentaux de ses recherches.
          Écoutez la conférence

        • FRED FOREST

          « Médias en partage »

          Rencontre avec l’artiste et les deux commissaires, Ruth Erickson et Maud Jacquin ».
          Voir la vidéo

          • « High Retention, Slow Delivery »

            « La Cacophony Society »

            Conférence de John Law, membre de La Cacophony Society, animée par Marie Lechner, journaliste et en présence d’Inke Arns, directrice artistique du HMKV, Dortmund.
            Écoutez la conférence

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            « Reading Club »

            Performance proposée par Annie Abrahams et Emmanuel Guez, artistes, en présence d’Alessandro Ludovico

            Voir la vidéo

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            Rencontre autour de l’exposition, avec Florian Cramer, David Guez et Aymeric Mansoux en présence d’Alessandro Ludovico

            Écoutez la conférence

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            « La carte ou le territoire » : Rencontre avec Stéphanie Vilayphiou et Alexandre Leray, membres du collectif Open Source Publishing de Bruxelles, accompagnés d’Alessandro Ludovico, commissaire de l’exposition.

            Écoutez la conférence

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            Découvrez la sélection de livres en vente à la librairie du Jeu de Paume et sur son site Internet.

            www.librairiejeudepaume.org

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            Conférence d’ouverture de l’exposition, avec Benjamin Gaulon et Alessandro Ludovico

            Écoutez la conférence

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            Rencontre avec Alessandro Ludovico qui présente la problématique de son projet curatorial et la manière dont les artistes sélectionnés mettent en perspective les mutations qui affectent les supports d’information et de diffusion.

            Voir la vidéo sur le magazine

          • « Erreur d’impression. Publier à l’ère du numérique »

            Rencontre avec Julian Oliver & Danja Vasiliev qui parlent des enjeux de leur pièce NEWSTWEEK, présentée dans le cadre de l’exposition.

            Voir la vidéo sur le magazine

          • « Import-Export »

            Enregistrement de la conférence donnée à l’occasion de l’exposition « Form@ts ».
            Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Sonia Marques et Étienne Cliquet, enseignants et artistes à l’initiative du projet collectif « Magic Ring », Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, et Samuel Tronçon, philosophe.

            Écoutez la conférence sur www.jeudepaume.org

          • « Form@ts »

            « Import-Export »

            Conférence autour de l’exposition, le mercredi 11 avril à 19 heures.
            Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Étienne Cliquet, artiste, Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, Sonia Marques, artiste, et Samuel Tronçon, philosophe.

            en savoir plus

          • « Blow-up »

            « Scale and Forces of Gravity in Desire »

            Performance de Natasha Rosling, réalisée le 26 novembre 2011, dans le cadre de l’exposition, en collaboration avec le collectif SoundDoesn’tTravel, et avec la participation de Pauline Curnier-Jardin et Clément Douala.

            Voir la vidéo sur le magazine

          • « Blow-up »

            Écouter la conférence organisée le 21 septembre 2011 à l’occasion de l’ouverture de l’exposition : avec Christophe Bruno et Daniele Balit, commissaires, et avec les artistes Jean-Baptiste Bayle et Didier Courbot qui présentent leurs projets.

            en savoir plus

          • « Identités précaires »

            « On ne meurt que deux fois »

            Écouter la conférence, organisée le 10 juin 2011, à l’occasion de l’exposition : avec Christophe Bruno, commissaire, Geoff Cox, chercheur, artiste et commissaire d’exposition, Milad Doueihi, théoricien des religions et Heath Bunting, artiste.

            en savoir plus

          • « Identités précaires »

            « Confusion identitaire »

            Écouter la conférence, organisée le 1er avril 2011, à l’occasion de l’exposition : avec Christophe Bruno, commissaire, Emmanuel Guez, philosophe, Inès Sapin, critique d’art, et Cornelia Sollfrank, artiste.

            en savoir plus

Le Manifeste Chthulucène de Santa Cruz

Donna Haraway

Caractéristiques des avant-gardes, les manifestes et les néologismes sont fréquents aussi dans l’écriture singulière de Donna Haraway, qui combine philosophie post-structuraliste, histoire culturelle de la science, féminisme socialiste et littérature cyberpunk.

The use of manifestos and neologisms, characteristic of the avant-gardes, is habitual in Donna Haraway’s distinctly unusual writing, which combines poststructuralist philosophy, cultural history of science, socialist feminism and cyberpunk literature.

Ecosystem of Excess

Pinar Yoldas

L’installation Ecosystem of Excess est un exercice de zoologie anticipative inspiré du vortex de déchets plastiques qui flottent dans l’océan Pacifique Nord.

Ecosystem of Excess is an exercise in anticipative zoology inspired by the so-called “Great Pacific Garbage Patch”.

The Museum of the History of Cattle

Terike Haapoja et Laura Gustafsson

Avec les chiens et les poulets, les bovins constituent une des principales espèces camarades des êtres humains. The Museum of the History of Cattle prend la forme d’un dispositif ethnographique consacré à la culture bovine et à l’histoire partagée entre les deux espèces.

The Museum of the History of Cattle takes the form of an ethnographic device about bovine culture and the history shared by the two species.

Métamorphose des insectes du Suriname

Maria Sibylla Merian

La Métamorphose des insectes du Suriname, publié en 1705 par la naturaliste Maria Sibylla Merian, est une œuvre d’illustration scientifique qui marque un tournant dans l’histoire de l’entomologie. Maria Sibylla Merian est en effet la première personne à documenter avec précision le cycle de vie des insectes…

The Metamorphosis of the Insects of Surinam, published in 1705 by the naturalist Maria Sibylla Merian, is a work of scientific enlightenment that marks a turning point in the history of entomology.

Egstrogen Farms

Mary Maggic

Egstrogen Farms est un projet de tactical media qui aborde la domestication des capacités reproductives des femmes par l’industrie biotechnologique, notamment par le biais de thérapies hormonales qui stimulent les ovaires à des fins d’insémination artificielle.

The tactical media work Egstrogen Farms considers the domestication of women’s reproductive capabilities by the biotech industry, particularly hormonal ovarian stimulation therapies for the purpose of artificial insemination.

Ectogeneses. Plant-Human Monsters

Špela Petrič

Le projet Ectogeneses explore l’hybridation entre humains et végétaux à travers l’expérimentation avec des hormones, les molécules messagères qui révèlent l’ancêtre évolutif commun des plantes et des animaux.

Ectogenesis explores hybridisation between humans and plants through experimentation with hormones, the messenger molecules that reveal the common evolutionary ancestry of animals and plants.

Non-human Rights

Paulo Tavares

L’essai vidéo Non-human Rights expose la thèse de l’universalisme radical entre humains et non humains à partir des débats sur la reconnaissance des droits de la nature dans la Constitution équatorienne de 2008.

The video essay Non-human Rights expounds the thesis of radical universalism between humans and non-humans, taking as its starting point the debates that arose in connection with the recognition of the rights of nature in the Constitution approved in Ecuador in 2008.

The Crochet Coral Reef

The Institute For Figuring

The Crochet Coral Reef — une barrière de corail réalisée en crochet — est un projet collectif à la croisée des mathématiques, de la biologie marine, et des arts textiles et communautaires souvent pratiqués par les femmes comme activité domestique.

The Crochet Coral Reef is situated at that intersection between mathematics and marine biology, together with the community textile arts practised by women in the domestic environment.

The Voyage Out

Ana Vaz, Nuno da Luz

Si l’esprit du Chthulucène, décidément situé dans le domaine du « trouble », nous exhorte à apprendre « à vivre et à mourir sur une planète endommagée », The Voyage Out répond à ce défi à partir d´un territoire en mutation, tant du point de vue géographique que symbolique : l’archipel d’Ogasawara, au sud du Japon, où après la catastrophe nucléaire de Fukushima a émergé une nouvelle section de l’île volcanique de Nishinoshima.

If the spirit of the Chthulucene, definitely situated in the territory of the trouble, calls upon us to “learn to live and die on a damaged planet”, The Voyage Out responds to that challenge from a geographically and symbolically mutant location: the archipelago of Ogasawara, in the southern seas of Japan, where a new section of the volcanic island of Nishinoshima has emerged following the nuclear disaster of Fukushima.

Creación de las aves

Remedios Varo

La complexité de l’œuvre picturale de Remedios Varo peut être interprétée comme une révision délirante des canons de la science moderne, comme un naturalisme surnaturel où résonnent des échos de la weird fiction initiée par H. P. Lovecraft.

Creation of the Birds (1957), which belongs to the artist’s last creative period, alludes to the mythopoeic role of the artist as a “maker of worlds”, a creator of magical systems that open and close within each other.